GÉNÉALOGIE    -    ARBRE SYNOPTIQUE ET INTERACTIF





Les couleurs de fond distinguent les grandes aires géohistoriques et culturelles du tableau : le pays niçois, le pays génois, le Piémont, la Provence, la France d'oc outre-Rhône, la France d'oïlles Pays-Bas et la Lorraine.
 


Michele Cagnolo, paysan du haut Montferrat (Piémont oriental, États-Sardes) ; bagnard à Villefranche (Comté de Nice, États-Sardes) vers 1740 (développement de la marine royale par Charles-Emmanuel III)










Giacomo Argento
& Giulia
De Savone (République de Gênes), arrivés à Villefranche vers 1740










Gioan Battista Cagnolo (v.1728-1788)
Né en haut Montferrat ; marin à Villefranche, blessé par des pirates entre Nice et la Sardaigne, pension d'invalide accordée par Turin, mort à Nice



&


Anna Maria Argento (v.1735-1810)
Originaire de Savone ; paysanne journalière au port de Villefranche, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), morte à l'hôpital de Nice

Andrea Cagnoli (1764-1839)

Né à Villefranche, deux sœurs aînées et un frère cadet, marin comme son père, guerre de 1792-1796 dans le golfe de Gênes, retour à Nice sous occupation française (avec changement de langue officielle), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), matelot dans la marine marchande et revendeur de comestibles avec sa femme, puis garde sanitaire à Nice (son frère est cuisinier à Villefranche pour la marine royale), mort d'une maladie contagieuse au lazaret de Villefranche



Giuseppe Cagnoli (1790-1824)

Né à Nice, enfance en exil pendant la guerre de 1792-1796 (à Oneille et à Gênes avec ses parents) puis sous l'occupation française (avec changement de langue officielle), aîné d'une famille nombreuse, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), menuisier à Nice (paroisse Saint-Jacques, îlot 35), mort à 34 ans








Antonio Cagnoli (1816-1869)

Né à Nice (paroisse Saint-Jacques), menuisier comme son père, borgne depuis l'adolescence, expansion urbaine sur la rive droite du Paillon (faubourgs Saint-Jean-Baptiste et Croix-de-Marbre), fondateur d'un atelier d'ébéniste près du pont Neuf pendant le Risorgimento, exempté de la première guerre d'indépendance italienne (1848-1849), abstentionniste lors du plébiscite de 1860 (contrairement à l'oncle "Séraphin" et au cousin "André"), changement de souveraineté (avec changement de langue officielle), il continue d'écrire son nom en italien :








Elia Ferdinando Cagnoli (1847-1916)

Né à Nice en plein Risorgimento (faubourgs Saint-Jean-Baptiste et Croix-de-Marbre), tient son premier prénom de son parrain russe, fils aîné, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), ébéniste borgne comme son père, plusieurs sœurs, un frère cadet également ébéniste, exempté de la guerre franco-prussienne de 1870, marié avec une jeune rentière, veuf, construit un tombeau de famille au cimetière de Caucade, remarié avec la belle-sœur de son frère, chef d'entreprise rue Paradis ("Au bois mosaïque", maison "E. Cagnoli")





















































Éloi Cagnoli
(1883-1963)

Né à Nice (rue Paradis), ébéniste, chef d'entreprise comme son père ("Au bois mosaïque", maison "E. Cagnoli", rue Paradis), sergent à la guerre de 1914-1918, blessé à Verdun, un frère aîné (qui gère la succursale de Cannes) mort à la guerre en 1918, une sœur aînée, un frère cadet chirurgien-dentiste, diminution d'activité dans les années 1930, occupation italienne en 1942-1943, occupation allemande en 1943-1944, nouvelle diminution d'activité après la guerre puis fermeture du commerce en 1960, enterré dans le tombeau de famille au cimetière de Caucade




































































































































Élie Cagnoli
(1912-1990)

Né à Nice (rue Paradis), deux sœurs cadettes, pupille de la Nation, études à Paris (Beaux-Arts) pendant la guerre de 1939-1940, rencontre sa future épouse à Paris, mariage à Nice en 1940, occupation italienne en 1942-1943, occupation allemande en 1943-1944, architecte à Nice








Da Sori sur le littoral génois

Angelo da Sori

Armateur génois, capitaine de petits bateaux de commerce

Maria Dassori (v.1770-1850)

Originaire de Gênes, paysanne à Nice, guerre de 1792-1796 dans le golfe de Gênes (exil à Oneille et à Gênes avec son mari et leurs enfants), retour à Nice sous occupation française (avec changement de langue officielle), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), revendeuse de comestibles avec son époux marin (paroisse Saint-Jacques, îlot 72)

François Farnoux
& Rose Ginoves,
distillateurs de vin à Carnoules (Basse-Provence, France)



Joseph Agarrat
& Anne Rose Barel
au Puget (à côté de Carnoules)
Joseph Farnoux

&
Thérèse Agarrat

À Carnoules (mariés en 1751)

Jean Joseph Farnoux (1752-1794)

Originaire de Carnoules (Provence, France) ; marié à Nice (États-Sardes) en 1781 avec une jeune veuve enceinte de 4 mois ; fréquente les Languedociens du quartier arrivés avec l'armée française (rue Saint-Joseph) et meurt pendant la guerre


Serafina Farnoux (1783-1846)

Née à Nice, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), couturière comme sa mère, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)

Matthieu Falgas (1676-1758), tonnelier (faiseur de cercles) à Saint-Gervais (sur la Mare, contreforts du Massif Central, Languedoc, France) vers 1715
& Catherine Teysseyre


Pietro Aschiero
et son épouse Giulia Maria
à Nice

Matthieu Falgas (1717-v.1771)
Né à Saint-Gervais, soldat dans le régiment des Dragons du Languedoc ; guerre de 1744-1748 à Nice



&


Maria Ludovica Aschiera
à Nice (occupation française en 1744-1748)


Giulia Falgas (1750-1831)

Née à Nice (paroisse Saint-Martin & Saint-Augustin), aînée de plusieurs sœurs, couturière, mariée, a une fille, veuve à 30 ans, enceinte de 4 mois, se remarie, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), fréquente les Languedociens du quartier arrivés avec l'armée française, de nouveau veuve, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), entremetteuse (paroisse Saint-Jacques, îlot 76, rue Saint-Joseph)

Chauvet à l'embouchure du Rhône (Basse-Provence, France)




Pierre Chauvet
&
Rose Vernet

À Aix-en-Provence
Barthélemy Chauvet (v.1759-v.1814)

Originaire d'Aix-en-Provence (France) ; arrivé à Nice (États-Sardes) vers 1786, tailleur, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle),  réside "porte neuve, section 4", veuf, se remarie en 1794, continue de signer en italien :

Pietro Chauvet (1790-1855)

Né à Nice (paroisse Saint-Jacques), occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), boulanger, teinturier (paroisse cathédrale, îlot 44), il continue de signer en français :

mort à l'hôpital Sainte-Croix (paroisse Saint-Roch, route de Turin)
Maddalena Chauvet (1821-1872)

Née à Nice, ménagère (faubourgs Saint-Jean-Baptiste et Croix-de-Marbre), changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle)


































Gioan Paolo Bottino à Peille (vallée du Paillon)


Gioanni Camosso à Nice
Antonio Bottino  
De Peille 
&
Maria Teresa Camossa
De Nice
Catarina Bottina (1769-1794)

À Nice, occupation française en 1792, réside "porte Neuve, section 4"
Carlo Mascarello (1701-), sans doute originaire d'une famille descendue du col de Tende au XVIIe siècle,
& Anna Maria Brocca
à Nice






Gioan Francesco Blancardi
à Nice






Gioan Antonio Mascarello
(v.1736-)
&
Anna Francesca Blancardi

À Nice

Claudio Mascarello (1758-1820)
Né à Nice (paroisse cathédrale), occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), tailleur ("rue du Bonheur, section 5"), vermicellier,


veuf en 1800, se remarie (rue Droite), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), mort paroisse Saint-Jacques

Margarita Mascarèu (1784-1847)

Née à Nice, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), couturière, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), morte au faubourg Croix-de-Marbre (paroisse Saint-Pierre-d'Arène, maison Visquis)
Andrea de Gioanni
à Saorge (Alpes de la haute Roya, Comté de Nice), sur la route royale Nice-Turin











Pietro Palmero
à Vintimille (littoral génois)
Gioanni Degioanni, de Saorge ; descendu à Nice pendant la guerre de 1744-1748

&
Margherita Palmera (1730-), née à Châteauneuf (Contes, vallée du Paillon) de parents originaires de Vintimille ; descendue à Nice pendant la guerre de 1744-1748
Anna Maria Degioanni (v.1767-1800)

Née à Nice, occupation française en 1792
Gioan Battista Falicon
à Nice



Alessandro Baudoin
à Nice
Gioanni Falicon
&
Maria Cattarina Baudoin

À Sainte-Hélène (Nice)


Francesco Falicon (1738-1814)

Cultivateur à Sainte-Hélène, occupation française en 1792-1814 (avec changement de langue officielle), mort à la Restauration


Gaetano Falicon (1783-1855)

Né à Sainte-Hélène, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), cultivateur propriétaire, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)




Francesco Falicon (1818-1889)

Cultivateur propriétaire à Sainte-Hélène (avec son frère aîné Sebastiano), fabricant d'huiles, première guerre d'indépendance italienne en Lombardie (1848-1849), changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), enterré au cimetière de Caucade




Giuseppa Falicon (1858-1907)

Née à Sainte-Hélène, changement de souveraineté en 1860, fabricante et commerçante en ébénisterie ("Au bois mosaïque", maison "E. Cagnoli", rue Paradis), enterrée dans le tombeau de famille créé par son mari au cimetière de Caucade




 































Alessandro Todon 
à Nice


Orazio Rochas (1687-)
de Cimiez
& Maria Camilla Talon
à Nice
Francesco Todon
&
Francesca Rochas (1711-)

À Sainte-Hélène (Nice)
Onorata Todon (1750-1826)

Cultivatrice (propriétaire) à Sainte-Hélène
Joseph Auborn
de Vence (au pied des préalpes de Grasse, Provence, France) ; arrivé à Nice (Comté de Nice, Duché de Savoie) vers 1692 (1er siège de Nice par Louis XIV)
& Anna Maria Ardisson
de Nice


Gioanni Berra
de Nice
Gioanni Auborn
&
Maria Cattarina Berra

À Nice
Luigi Auborn (1749-1800)

À Nice Saint-Philippe (quartier La Buffa) 
Teresia Auborn (1787-1827)

Occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), cultivatrice propriétaire à Sainte-Hélène, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)

Gioanni Rostan à Nice


Pietro Falicon à Sainte-Hélène (littoral niçois)
Gioanni Battista Rostan
De Nice
&
Maria Falicon
De Sainte-Hélène
Alessandra Rostan

De Sainte-Hélène

Antonio Augier

(Des collines niçoises)
Giuseppe Augier (v.1759-1836)

Originaire des environs de Nice, en ville depuis son enfance, cultivateur (propriétaire) à Nice Brancolar, occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), son nom devient "Laugier", Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)
Massimino Laugier (1793-1875)

Né à Nice sous l'occupation française, changement de souveraineté en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), marié à Cimiez, cultivateur propriétaire à Brancolar (orangers, oliviers, vignes), nouveau changement de souveraineté en 1860 (avec nouveau changement de langue officielle)



Catarina Laugier (1826-1908)

Cultivatrice propriétaire à Sainte-Hélène, fabricante d'huiles, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), expropriée pour l'urbanisation de l'ouest de Nice, morte en centre-ville (rue de Falicon), enterrée dans le tombeau de famille au cimetière de Caucade




Gioan Francesco Lautier
à Nice


Lorenzo Gioan
à Nice
Cristoforo Lautier

&

Victoria Gioan

À Nice
Elisabetta Lautier (v.1772-1820)

Cultivatrice (propriétaire) à Nice Brancolar, occupation française en 1792-1814
Antonio Gilletta dans la basse vallée du Var Stefano Gilletta

À La Roquette-Saint-Martin (basse vallée du Var, Comté de Nice)












Matteo Gilletta (1758-)

Cultivateur et fabricant de tuiles à La Roquette-Saint-Martin (rue de la Forge), occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle), combat de Gilette en 1793, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)



Francesca Gilletta (v.1790-1874)
 
Née à La Roquette, élevée sous l'occupation française, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), mariée à Cimiez, cultivatrice propriétaire à Nice Brancolar sous la Restauration (orangers, oliviers, vignes), changement de souveraineté en 1860 (avec nouveau changement de langue officielle)

Gioanetto Roland (v.1693-) de Saint-Martin-du-Var, issu de familles d'Aspremont et d'Utelle descendues dans la vallée au cours du XVIIe siècle,
& Julie Berenguiera de Bouyon (Comté de Nice d'outre-Var, diocèse de Vence)


Giacomo Roland (1730-)

À La Roquette-Saint-Martin


Teresa Roland (v.1768-)

À La Roquette-Saint-Martin
Pierre Carles (v.1733-)
&
Marguerite Civatte

Cultivateurs à La Colle (sur le Loup, Provence)
Pierre Carles (v.1763-)

Cultivateur à La Colle
Étienne Carles (1798-1873)

Cultivateur à La Colle (Var, France)


Marius Victor Carles (1828-1895)

Originaire de La Colle (France), épicier dans le Vieux-Nice (États-Sardes), marié à La Colle, veuf, crée un tombeau de famille au cimetière du Château, changement de souveraineté en 1860, remarié à Nice Saint-Roch (France), réside rue Saint-Vincent, mort rue du Pontin







Louis Carles (1861-1934)

Né dans le Vieux-Nice (rue Saint-Vincent), représentant en meubles, voyageur de commerce, propriétaire d'un immeuble sur le boulevard Gambetta, enterré dans le tombeau de famille au cimetière du Château

















Joséphine Carles (1889-1976)

Née dans le Vieux-Nice (rue du Marché), mère de famille rue Paradis, gérante de la boutique "E. Cagnoli" avenue de la Gare, occupation italienne en 1942-1943, occupation allemande en 1943-1944, enterrée dans le tombeau de sa famille paternelle au cimetière du Château























André Gimbert
& Marguerite Muraire
à La Colle (sur le Loup, au pied des préalpes de Grasse, diocèse de Vence, Provence, France)


Honoré Bertrand
& Anne Raibaud
à Roquefort (diocèse de Vence, Provence, France)
Étienne Gimbert (v.1728-)

&

Marguerite Bertrand (v.1746), originaire de Roquefort

Cultivateurs à La Colle
Marie Françoise Gimbert (v.1773-)

Cultivatrice à La Colle
Alexandre Serraire
& Marie Françoise Daumas
à La Colle


Antoine Aune (v.1715-), originaire du Bar (sur le Loup, préalpes de Grasse, Provence, France), maréchal à forge, puis à Antibes (littoral provençal)

& Marie Muraour (v.1721-), originaire de Grasse
Pierre Serraire (v.1741-1811), travailleur à La Colle

&

Marianne Aune (v.1746-), originaire d'Antibes










Pierre Jean Serraire (1768-1837)

Cultivateur à 
La Colle
Magdeleine Serraire (1808-1858)

Cultivatrice à La Colle

Raphaël Maiffret
&
Marianne Taulane
Françoise Maiffret (1780-)

Cultivatrice à 
La Colle
Luigi Puons
à Nice




Domenico Audiberti
à Nice
Luigi Puons (v.1727-1799)

&

Maria Audiberti

À Nice
Gioan Onorato Puons (1784-)

Cultivateur à Nice Riquier, veuf, se remarie en 1819,


Louis Pons (1804-1876)

Né à Nice Riquier sous occupation française, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), cultivateur propriétaire à Riquier, nouveau changement de souveraineté en 1860 (avec nouveau changement de langue officielle), inhumé avec son gendre au cimetière du Château



Costanza Pons (1836-1925)

Née à Nice Riquier, marchande comme sa mère, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), mariée à Saint-Roch, enterrée dans le tombeau créé par son mari au cimetière du Château






Vincenzo Dentale (1710-), né à Nice d'une famille issue de Gorbio (préalpes de Nice),
& Camilla Simon, de Nice













Paolo Antonio Dentale (1742-1809), né à Nice

&

Maria Augustina Rostan

Cultivateurs au col de Villefranche (Nice)

Nice vue de la route de Villefranche
Maria Francesca Dentau (1778-)

Cultivatrice à Nice Riquier


Guiglielmo Gimello
à Nice



Pietro Fighiera
à Nice
Francesco Gimello (1737-1814), cultivateur à Nice (Saint-Antoine Ginestière puis Saint-Barthélemy)

&

Maria Fighiera (v.1742-1789)
Francesco Gimello (1771-)

Cultivateur à Nice Saint-Barthélemy
Anne Marie Gimello (1806-1880)

Née à Nice intra-muros sous occupation française (rue Vermicellière), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), marchande de fruits comme sa mère, nouveau changement de souveraineté en 1860 (avec nouveau changement de langue officielle), inhumée avec son gendre au cimetière du Château

Gioan Battista Ciaudo
à Nice


Angelo Bottau
à Nice
Onorato Ciaudo (1756-)

&

Sebastiana Bottau

À Nice
Teresa Ciaudo (1782-1860)

Marchande de fruits à Nice Mantega
Lorenzi sur le littoral génois Antonio Lorenzi

&

Angelina

À Vintimille (République de Gênes)


Pietro Lorenzi (v.1783-1861)

Originaire de Vintimille, changement de souveraineté en 1797 (France) avec changement de langue officielle, nouveau changement de souveraineté en 1815 (États-Sardes) avec nouveau changement de langue officielle, arrivée à
Nice à la Restauration, portefaix domicilié rue Droite, encore un changement de souveraineté en 1860 (avec encore un changement de langue officielle)
Antonio Lorenzi (v.1816-1883)

Originaire de Vintimille (États-Sardes) ; à Nice depuis son enfance, maçon, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle)
Gioan Battista Lorenzi (1837-1876)

Né à Nice (paroisse Saint-Jacques), maçon comme son père, deuxième guerre d'indépendance italienne en 1859, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), mort à 39 ans à son domicile, enterré au cimetière de Caucade
 


Marie Lorenzi (1869-1961)

Née à Nice (quai Masséna), propriétaire d'un immeuble sur le boulevard Gambetta, occupation italienne en 1942-1943, occupation allemande en 1943-1944, enterrée dans le tombeau de famille de son mari au cimetière du Château





Lorenzi sur le littoral génois Stefano Lorenzi

&

Angelina

À Vintimille (République de Gênes)

 
Maria Lorenzi (v.1792-1855)

Originaire de 
Vintimillechangement de souveraineté en 1797 (France) avec changement de langue officielle, nouveau changement de souveraineté en 1815 (États-Sardes) avec nouveau changement de langue officielle, lavandière à Nice après la Restauration
http://www.musees-mediterranee.org/photo_collection/coll-609-photo_1.jpg


Vincenzo Blanchi (v.1765-)

Cultivateur à Nice Magnan 
Marie Thérèse Blanchi (1806-1869)

Née à Nice Magnan sous occupation française, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), blanchisseuse, changement de souveraineté en 1860 (avec nouveau changement de langue officielle)

http://www.musees-mediterranee.org/photo_collection/coll-609-photo_1.jpg


Maria Teresa Laugier

Cultivatrice à Nice Magnan 
Guala dans la vallée de la Sesia (Piémont nord-oriental, entre les Alpes pennines et le Pô)

Giovanni Guala
À Verceil (Piémont, États-Sardes), occupation française en 1796 (avec changement de langue officielle), Restauration en 1814 avec rétablissement de l'italien comme langue officielle
Giuseppe Guala (v.1810-1849)

Originaire de Verceil (Piémont sous occupation française), restauration des États-Sardes en 1814 avec rétablissement de l'italien comme langue officielle ; arrivé à Nice (États-Sardes) vers 1840, tailleur, première guerre d'indépendance italienne (1848-1849), mort à 40 ans à l'hôpital
Giuseppina Guala (1847-1929)

Née à Nice (paroisse Saint-Jacques), changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), femme de chambre, ménagère, veuve à 29 ans, réside ensuite dans l'immeuble de sa fille sur le boulevard Gambetta, enterrée dans la tombe de famille créée par son mari au cimetière de Caucade









Teresa Soragna
À Verceil
Pietro Andrea Robini (-1800)
& Maria Catarina Moissin (v.1733-1793)
à Lantosque (vallée de la Vésubie, Alpes maritimes, Comté de Nice)



Gioan Battista Daloni de Belvédère (vallée de la Vésubie)
& Maria Margareta Lottier de La Bolline (vallée de la Tinée), résidant à Roquebillière (Vésubie)
Gioan Battista Robini (-v.1796)
Tailleur à Lantosque, occupation française en 1793 (avec changement de langue officielle)

&

Maria Elisabeta Daloni (v.1750-1811)
Née à Roquebillière, paysanne à Lantosque, occupation française en 1793 (avec changement de langue officielle)
Paolino Robini (1784-1846)

Né à Lantosque, occupation française en 1793 (avec changement de langue officielle), cultivateur, se marie, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)

Maria Antonia Robini (1815-1889)

Née à Lantosque, domestique à Nice, cuisinière, épouse un Piémontais, première guerre d'indépendance italienne (1848-1849), veuve, se remarie en 1853 avec un Milanais, changement de souveraineté en 1860 (avec changement de langue officielle), inhumée avec son gendre au cimetière de Caucade

Paul Granoux
&
Élisabeth Jaubert,
cultivateurs à
Draix (près de Digne, préalpes provençales, France)


Giuseppe Bertone (v.1751-1815), originaire de Casbeno près de Varese (préalpes de Lugano, Milanais autrichien) ; arrivé à Lantosque (États-Sardes) avec son frère dans son enfance à l'issue de la Guerre de Succession d'Autriche, maçon, occupation française en 1793, Restauration en 1814

& Angelica Millo de Lantosque (vallée de la Vésubie)
Victor Granoux (1771-1854) Originaire de Draix en haute Provence ; en vallée de Vésubie lors de l'invasion du Comté de Nice, fait deux enfants à Lantosque et disparaît ; retour en France, Restauration, remarié à Marseille dès qu'il apprend la mort de sa femme, commissionnaire puis rentier

&
Giulia Berton (v.1774-1830)
Cultivatrice à
Lantosque, occupation française en 1793 (avec changement de langue officielle), Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle)
Marie Camille Granoux (1796-)

Née à Lantosque de père français sous l'occupation, élevée par sa mère seule, se marie, Restauration en 1814 (avec rétablissement de l'italien comme langue officielle), veuve en 1846
Antoine Vial
& Honorade
à La Bâtie (Thorame-Basse, haut Verdon, Alpes provençales)

Joseph Florens
& Louise
à La Bâtie
Jean-Baptiste Vial,
berger à La Bâtie

&

Chrétienne Florens 
Jean-Pierre Vial
À La Bâtie
Jean-Baptiste Vial (1745-1816)

Laboureur, cultivateur propriétaire à La Bâtie

Jean-Baptiste Vial (1806-1870)

Cultivateur à La Bâtie, puis à Douroulles (Clumanc), aux Combes (Thorame-Basse), puis propriétaire à La Bâtie

Julien Auguste Vial (1841-1917)

Né à Douroulles où travaillent ses parents, cultivateur propriétaire à La Bâtie




Henri Vial (1878-1946)

Né à Thorame-Basse (hameau de La Bâtie), berger à La Seyne (Var), jardinier à Port-de-Bouc, employé à la Compagnie du Gaz de Paris (Vitry sur Seine), guerre de 1914-1918 dans l'administration, occupation allemande en 1940-1944





Palagret,
                  archéologie du quotidien, août 2010
























































France Mireille Vial
(1914-1994)

Née à Salon (boulevard National), études d'infirmière à Paris, où elle rencontre son futur époux, mariage à Nice en 1940, occupation italienne en 1942-1943, occupation allemande en 1943-1944, assistante sociale à Air France





Esperit Bonnet
& Anne Boyer
à La Bâtie

Esperit Monge
& Catherine Maurel
à Château-Garnier (Thorame-Basse)
Laugier Bonnet,
berger à La Bâtie

&

Anne Monge
Marguerite Bonnet
À La Bâtie

Joseph Martin
Antoine Martin (v.1724-1794)
Laboureur à Saint-Pons (Seyne, moyenne Durance, Provence)
Catherine Martin (1762-1846)

Née à Saint-Pons, mariée à Thorame-Basse


Anne Roux (v.1733-1778)
Laboureuse à Saint-Pons 
Jean-Baptiste Guigues

& Catherine Vial

Jean-Baptiste Vial

& Jeanne Blanc 
Jean-François Guigues


&

Claire Vial

À La Bâtie
Jean-Baptiste Guigues (1753-)

À La Bâtie
Jean-Baptiste Guigues (1779-1860)

Cultivateur à La Bâtie, mort noyé dans l'Issole dans la commune de Saint-André (vallon de la Tour)

Marguerite Guigues (1806-1873)

À La Bâtie, aînée d'une famille nombreuse

Jean-Pierre Vial & Marguerite Bonnet (voir ci-dessus) Brigitte Vial (1752-)
À La Bâtie


Joseph Simon
À Château-Garnier (Thorame-Basse)
Marie-Thérèse Simon (1784-1860)

Née à Château-Garnier, cultivatrice avec son mari à La Bâtie puis avec ses fils à Marcoux


Claire Arnaud 
Jean Magalon
& Magdeleine Magalon (-1727), morte en couches à Guillaumes (haut Var, Alpes provençales, France)


Antoine Rancurel
& Anne Marie Lieutaud
à Guillaumes
Antoine Magalon (1726-)
Né à Guillaumes

&

Marie Marguerite Rancurel (1730-)
Née à Guillaumes
Jean-Baptiste Magalon (1751-)

Né à Guillaumes (France), changement de souveraineté en 1760 (Comté de Nice, États-Sardes) 
Jean Antoine Magalon (1781-1836)

Né à Guillaumes (Comté de Nice, États-Sardes), cultivateur à Bouchanières, occupation française en 1793-1814



Jean Dominique Magalon (1803-1874)

Né à Bouchanières sous occupation française, changement de souveraineté en 1814, cultivateur propriétaire (lieu-dit Les Hivernasses), nouveau changement de souveraineté en 1860




Aimable Antoinette Magalon (1854-1884)

Née à Bouchanières (Guillaumes, province de Nice, États-Sardes), changement de souveraineté en 1860, domestique à Digne, nourrice à Thorame-Basse
Marc Boutin
& Honorade Payan


Honoré Fruchier
& Marie Michel
Antoine Boutin

&

Élisabeth Fruchier

À Saint-Martin-d'Entraunes (haut Var, Comté de Nice, États-Sardes)
Rossoline Boutin (1756-)

Née à Saint-Martin-d'Entraunes (Comté de Nice, États-Sardes)
Philippe Menjaud
& Honorade Lyons
à Guillaumes, Alpes provençales, France

Joseph Corporandy
& Claire Michaelis
à Châteauneuf d'Entraunes
Joseph Mengeaud
&
Marie Rose Corporandy

Mariés à Bouchanières (Guillaumes)
Joseph Dominique Mengeaud (v.1747-1805)

À Bouchanières
Rose Mengeaud (1782-1843)

Née à Bouchanières (Guillaumes, Comté de Nice, États-Sardes), occupation française en 1793-1814, cultivatrice
Joseph Toche
& Madeleine Pons


Honoré Pons
& Marguerite Pons
À Barels
Jean-Baptiste Toche
&
Honorade Pons

Mariés à Barels, cultivateurs à Bouchanières
Rose Toche (v.1749-1810)

Cultivatrice à Bouchanières
Louis Lions
& Marguerite Pons


Jean Toche

& Anne Marie Pons
Jean Honoré Lions
&
Marguerite Toche

Mariés à Bouchanières
Thomas Lions (v.1770-1824)

À Bouchanières (Guillaumes, France), changements de souveraineté en 1760, 1793 et 1814 (Comté de Nice, États-Sardes)
Jean Étienne Lions (v.1787-1822)

Cultivateur à Bouchanières (Guillaumes, Comté de Nice, États-Sardes), occupation française en 1793-1814
Marie Marguerite Lions (1815-1881)

Née à Bouchanières (province de Nice, États-Sardes), cultivatrice propriétaire, changement de souveraineté en 1860 

Dominique Corporandy

À Bouchanières
Marie-Thérèse Corporandy (v.1756-1821)

À Bouchanières (Guillaumes, France), changements de souveraineté en 1760, 1793 et 1814 (Comté de Nice, États-Sardes)
Jean Cason
& Anne Marie Pons


Jean-Baptiste Taxil
& Anne Marie Richelme  
André Cason

&
Marie Anne Taxil

À Villeplane (Guillaumes)
Joseph Laurent Cason (1749-1832)

Né à Barels (Guillaumes, France), changements de souveraineté en 1760, 1793 et 1814 (Comté de Nice, États-Sardes), cultivateur à Barels et Villeplane
Marie-Adélaïde Cason (1787-1839)

Née à Barels (Guillaume, Comté de Nice, États-Sardes), occupation française en 1793-1814, cultivatrice à Bouchanières

Barthélemy Lance

&
Marguerite Pons

À Barels
Marie Catherine Lance  (1747-1805)

À Barels (Guillaumes, France), changement de souveraineté en 1760 (Comté de Nice, États-Sardes) 



Grévoul dans les Cévennes (Languedoc, France)
Grévoul

À Lasalle (Cévennes, Gard)
Gustave Grévoul (1844-?)

Né à Lasalle (Gard), employé au PLM, habite à Montpellier, Sète, Saint-Hippolyte-du-Fort (Gard), Paris 12e, puis retraite à Salon (Provence)



Lydie Grévoul (1879-1928)

Née à Saint-Hippolyte-du-Fort, suit ses parents au fil de leurs déménagements jusqu'à Salon, où elle se marie, puis suit son mari à Vitry (Seine)































Rocher

À Sainte-Croix-de-Caderle (Cévennes, Gard)
Adèle Rocher (1848-?)

Née à Sainte-Croix-de-Caderle, suit son mari au fil de ses mutations, retraite à Salon






























(père inconnu) Leopold D'haenens (1837-?)

Né à Melden (Audenarde, Belgique), quitte la Belgique avec son demi-frère, charretier dans l'Oise (route de Lille à Paris), marié à Moyenneville, occupation allemande en 1870, Commune en 1871, ouvrier journalier à Paris 12e, puis disparu




le Ministère des finances
Octave Alfred d'Hauenens (1864-?)

Né à Moyenneville (rue Qui-Branle), de citoyenneté belge, occupation allemande en 1870, Commune en 1871, avec ses parents à Paris 12e, cordonnier, disparu sans laisser de trace, remarié en 1917 dans le 14e ; nouveau divorce prononcé en 1933 en Normandie
























































Paul d'Hauenens
(1887-1969)

Né à Paris 12e (faubourg Saint-Antoine), de citoyenneté française, géomètre à Marseille, divorcé, remarié en 1924, occupation allemande en 1942-1944

Charles d'Hauenens (1911-1987)

Né à Marseille, élevé par sa mère et sa grand-mère, comptable, commerçant, magasinier, occupation allemande en 1942-1944 ; retraité, suit sa fille à Nice






















































en Flandre orientale
(plaine de l'Escaut)

Baziel Anton D'haenens

&

Joanna Philippa Van der Donckt

Sur l'Escaut (Flandre orientale, Pays-Bas autrichiens)
Baziel Michaël D'haenens (1753-1802)

Né à Audenarde (Flandre orientale, Pays-Bas autrichiens), occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle)

http://ronfleur.r.o.pic.centerblog.net/c81bb1e7.jpg
Alexandrine D'haenens (1799-?)

Née à Audenarde sous occupation française, changement de souveraineté en 1815 (Pays-Bas) avec changement de langue officielle, à Melden, enceinte à 18 ans, mariage, premier fils, veuve, ouvrière, fileuse, révolution et souveraineté belge en 1830, deuxième mariage, deuxième fils, de nouveau veuve, troisième fils, les deux plus jeunes partent pour la France, reste à Melden avec l'aîné (haleur sur l'Escaut)

File:Audenarde. Hôtel de Ville (detail).jpg
en Flandre orientale Petrus Franciscus De Bonte

&

Johanna Teresia Van de Walle

Sur l'Escaut 
Maria Rosina De Bonte (1769-1803)

Née à Berchem (Audenaarde), occupation française en 1792 (avec changement de langue officielle)

Christophe Le Clercq (1719-1771), laboureur et marchand à Wacquemoulin (plaine de l'Oise, Beauvaisis, Île-de-France)

& Marie Catherine Bourré (1725-)



Noël Alloux
(1695-), greffier des fiefs d'Arnel et de Passy-lès-Moyenneville

& Marie Anne Carpentier (1723-)
à Wacquemoulin
Christophe Eutrope Le Clercq (1746-1829), laboureur et marchand 


&

Marie Françoise Alloux (1748-1814)

À Wacquemoulin (rue des Fontaines)
Denis Leclercq (1777-1828)

À Wacquemoulin puis Moyenneville, marchand, manouvrier

Louis Joseph Leclercq (1810-1872)

Manouvrier à Moyenneville, occupation allemande en 1870











Virginie Leclercq
(1837-1902)

Née à Moyenneville, gantière puis domestique dans l'Oise, occupation allemande en 1870, Commune en 1871, blanchisseuse à Paris 12e



Pierre Le Gent (v.1719-), tailleur d'habits à Moyenneville (plaine de l'Oise, Beauvaisis, Île-de-France)
& Magdelaine Harmand



Christophe Le Clercq
& Marie Catherine Bourré (voir ci-dessus)
Benoît Le Gent (1761-1802)
À Moyenneville, tailleur d'habits, cultivateur, cabaretier


&

Marie Antoinette Le Clercq (1761-1796)
Née et mariée à Wacquemoulin
Geneviève Legent (1782-1855)

À Moyenneville



(père inconnu) Louise Geneviève Dupont (1812-1887)

Journalière à Moyenneville, occupation allemande en 1870

François Dupont, manouvrier originaire de Granvillers

& Marie Élisabeth Dévanneaux, domestique du prieur de Neuvy à Moyenneville, tous deux veufs d'un précédent mariage

Abraham Morel (1728-), manouvrier originaire de Cernoy
& Marie Anne Le Vasseur fille d'un tailleur d'habits de Moyenneville
Jean-François Dupont (1759-1836)
manouvrier, tisserand en toile, propriétaire


&

Marie Anne Morel (1755-1819)

À Moyenneville
Marie Angadrème Dupont (1787-1855)

À Moyenneville






(parents inconnus : enfants abandonnés à l'hospice de Domfront, sur la Varenne, affluent de la haute Mayenne)



Jean-Baptiste Chameau (1833-1916)

Né (ou adopté ?) à "Vilaine la Doucelle" (commune fictive du dépt. de la Mayenne - peut-être recueilli à l'hospice de Domfront sous le nom de "Jean Petit"), maçon à Paris 11e/12e dans les années 1860, occupation allemande en 1870, Commune en 1871, charretier, hospitalisé en 1900 suite à un accident survenu à Ivry



Élisabeth Chameau (1864-?)

Née à Paris 12e (passage Guillaumot-Lainet), occupation allemande en 1870, Commune en 1871, mécanicienne, ouvrière, piqueuse de bottines, mariée en 1885, divorcée en 1890, remariée avec un ami de jeunesse en 1895 ; veuve en 1914 ; remariée à Paris 6e en 1919 ; de nouveau veuve en 1922

















Madelaine Ferrier (1836-1912)

Orpheline trouvée à l'hospice de Domfront (dépt. de l'Orne) ; ouvrière en porte-monnaie à Paris 11e/12e dans les années 1860, occupation allemande en 1870, Commune en 1871, mère de famille sans profession







(père inconnu) Charles Jean Carpentier (1803-1869)

Né hors mariage à Paris Louvre sous le Consulat, avocat, révolution en 1830, adopté par Jean-Jacques Foignet et marié à 28 ans avec une fille de 17 ans, héritier de la  propriété de son beau-père dans le quartier du Temple (exproprié par Haussmann) ; héritier du domaine de son père adoptif à Yèvre-le-Châtel, révolution à Paris en 1848, conseiller d'arrondissement, maire du village
















Charles Carpentier-Foignet
(1831-v.1905)

Né à Paris Temple, révolution en 1848, carrière à la préfecture de l'Allier (Moulins), marié en 1882, inspecteur d'assurances à Bourges





Andrée Carpentier-Foignet (1893-1933)

Née à Bourges (place de la Gare) où travaille son père de 62 ans, se marie à Marseille, divorcée, remariée en 1927, morte à l'hôtel-Dieu de Marseille




















































Carpentier, maîtres drapiers, bourgeois de Paris
Pierre Adrien Carpentier (-1764)

Maître fabricant d'étoffes à Paris Temple

Alexandre Carpentier

Bourgeois de Paris (quartier du Temple), second de quatre enfants, fermier à Vaucresson Buzenval et Rueil, veuf, se remarie avec sa domestique, abolition des privilèges en 1789, commis des finances







Marie Thérèse Carpentier  (1766-1841)

À Paris Temple, aînée de neuf enfants, émancipée en 1788 suite au comportement violent de son père, confiée aux soins de son beau-frère (procureur au Châtelet) et de son oncle (maître fabricant d'étoffes) à Paris Louvre, révolution en 1789-1799, mère en 1803, puis mariée à Jean-Jacques Foignet, propriétaire d'un domaine à Yèvre-le-Châtel (Loiret), enterrée près des ruines de l'église Saint-Lubin à Yèvre-le-Châtel





Catherine Monpert (-1784)

À Paris Temple, mère de neuf enfants


Louis de Laporte

À Paris
Pierre Louis de Laporte (v.1787-1844)

À Paris, quartier du Temple, sous-chef au ministère des finances

Amable Constance
de Laporte
(1814-1896)

Née à Paris Temple, révolution en 1830, mariée à 17 ans, propriétaire ; suit son mari à Yèvre-le-Châtel, veuve, occupation allemande en 1870, cambriolages et réparations en 1871, le domaine est vendu aux enchères en 1874 ; suit son fils à Moulins puis à Bourges





Marie d'Armois

À Paris


Simon Tilly (1741-1803)
À Paris (Cité, Temple puis Petits-Champs), entrepreneur des ponts et chaussées à Tonnerre
Caroline Louise Tilly (-1832)

À Paris, quartier du Temple


Jeanne Laubry (1745-1839)
À Paris (Sainte-Geneviève puis quartier du Temple, sœur d'un soldat qui a déserté le Régiment Royal en 1779
Annet Jouannet
& Anne Aucouturier (v.1694-1764)
à Terjat en Combraille (contreforts du Massif Central, Bourbonnais auvergnat, France)


Gilbert La Bouesse (v.1711-)
& Anne Bougerol (1715-)
à Terjat
Jean Jouannet (v.1734-)


&

Anne La Bouesse (v.1745-)

Cultivateurs propriétaires à Terjat 
Gilbert Jouannet (1764-1851)

Cultivateur propriétaire à Terjat


Gilbert Jouannet (1790-1865)

Né et marié à Terjat (arr. de Montluçon, Allier), fermier à Lavault-Sainte-Anne, cultivateur propriétaire et maire à Saint-Priest en Marcillat, retraite au bourg de Lavault-Sainte-Anne où il est propriétaire


File:Brooklyn Museum - A
                  Meadow in the Bourbonnais Morning (Une Prairie du
                  Bourbonnais par un effet de matin) - Henri-Joseph
                  Harpignies.jpg
Jacques Jouannet (1818-1894)

Né à Lavault-Sainte-Anne, directeur d'école à Moulins, inspecteur des écoles, puis agent de compagnie d'assurance



Marguerite Jouannet (1858-1936)

Née à Moulins (rue de la Cigogne), mariée à 24 ans à un collègue de son père de 51 ans ; suit son mari à Bourges, veuve, suit sa fille à Marseille, remariée en 1926, de nouveau veuve, morte à l'hôtel-Dieu de Marseille







































Augustin Mage
& Gilberte Alabonne
à Terjat



Gilbert Dubreuil
& Barbe de L'Étang
à Villebret (Bourbonnais)
Jacques Mage


&

Anne Dubreuil

Cultivateurs propriétaires à Terjat 
Jeanne Mage (1764-1801)

Cultivatrice propriétaire à Terjat
Annet Préchonnet
& Jeanne Héraud
à Marcillat en Combraille


Jean Dupoux
& Anne
à Marcillat 
André Préchonnet (v.1718-)

&

Marie Dupoux (v.1720-)

À Virlet (Auvergne)
André Préchonnet (v.1759-)

Marié à 17 ans, cultivateur propriétaire à Marcillat 
Marie Préchonnet (1783-1855)

Née à Marcillat (arr. de Montluçon, Allier), fermière à Lavault-Sainte-Anne, cultivatrice propriétaire à Saint-Priest en Marcillat, retraite au bourg de Lavault-Sainte-Anne


Augustin Mage & Gilberte Alabonne (voir ci-dessus)


Nicolas La Bouësse
& Anne Regnard
à La-Petite-Marche (Bourbonnais)
Gilbert Mage (v.1732-)
Originaire de Terjat

&

Marie La Bouësse (v.1733-)

À La-Petite-Marche 
Anne Mage (1758-1823)

Originaire de La-Petite-Marche, cultivatrice propriétaire à Marcillat 
Jacques Gilbert
& Gilberte Voysin,
laboureurs à Montord (près de Saint-Pourçain, plaine de Limagne, Bourbonnais auvergnat)


Claude Laurent (v.1691-1748)
& Anne Glachet,
vignerons à Chassignet (Chareil)
Antoine Gilbert (v.1725-)
Domestique chez le seigneur de la Mothe-Chassignet, se marie et succède à ses beaux-parents comme vigneron à Chareil
&
Claudine Laurent (v.1732-)
Mariée à 16 ans (dès la mort de son père vigneron)
Pierre Gilbert (1753-1819)

Paysan propriétaire à Chareil
Gilbert Gilbert (1801-1845)

Né à Chareil (arr. de Moulins, Allier), rejoint à Moulins son frère aîné (qui est horloger), chapelier propriétaire





Marie Amélie Gilbert (1825-1908)

Née à Moulins, nièce du recteur de l'académie (un Lorrain muté dans la région), épouse le directeur de l'École normale





















Charles Ménat
& Louise Lingaud,
vignerons à Chareil (en Limagne, Bourbonnais auvergnat)


Pierre Metenier & Marie Tantaud, laboureurs à Cesset 
Claude Ménat (v.1746-)
&
Marie Metenier (v.1744-)

Vignerons à Chareil

Marie Ménat (1767-1830)

Paysanne propriétaire à Chareil
François Mouchette (v.1707-1767) de Bouxières-aux-Chênes (coteaux du Plateau lorrain, Duché de Lorraine, Saint-Empire)
& Magdelaine Martin (v.1703-1771) de Faulx (Grand-Couronné),
vignerons à Essey-lès-Nancy, changement de souveraineté conclu en 1738 et effectif en 1766


Charles Nicolas
& Marie Huguin
À Essey-lès-Nancy
Joseph Mouchette


&

Élisabeth Nicolas


Mariés en 1765, vignerons à Essey-lès-Nancy, changement de souveraineté en 1766

Claude Mouchette (1766-1836)

Né à Essey-lès-Nancy (Lorraine, France), création de l'instruction publique en 1791, guerres de la Révolution française, maire de Saint-Martin-des-Lais (Sologne bourbonnaise, arr. de Moulins, Allier) de 1794 à 1833, devient "Mouchet", institeur public sous le Consulat, toujours maire et fermier propriétaire sous la Restauration, retraite et mort en banlieue de Moulins

Claudine Aimée Mouchet (1800-1869)

Née en Sologne bourbonnaise (Gannay-sur-Loire) où son père est instituteur sous le Consulat, mariée à Saint-Martin-des-Lais sous la Restauration, suit son mari à Moulins

Jean Triconville (1696-1770)
&
Élisabeth Bronsard (v.1706-1781),
manouvriers à Seigneulles (coteaux du plateau barrois, Duché de Bar, Saint-Empire)

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d0/Eglise_de_Seigneulles..JPG/320px-Eglise_de_Seigneulles..JPG

Antoine Penin (1689-1763), boulanger à Lapalisse (plaine bourbonnaise)

& Anne Lavoute (1691-1754), aubergiste à Lapalisse (tenante du logis "Au Lyon d'Or")
Nicolas Triconville (1734-1788)
Né à Seigneulles (Duché de Bar) ; s'installe à Lapalisse vers 1760 comme aubergiste (route de Paris à Lyon par le Bourbonnais)


&

Marguerite Penin (1731-1803)
Aubergiste à Lapalisse
Marie Triconville (1766-1843)

Née à Lapalisse, Révolution, se marie à Moulins sous la République, réside à Saint-Martin-des-Lais et à Gannay-sur-Loire, fermière propriétaire à la Restauration Saint-Martin-des-Lais, retraite en banlieue de Moulins

Coustures, meuniers sur le Volp (au pied des Pyrénées centrales, Couserans, France)






Jean Peyré, laboureur
Charles Coustures (v.1713-)
Meunier à La Catine (Sainte-Croix de Volvestre)

&
Anne Peyré (v.1715-)
Jean Coustures (1754-)

Né à Sainte-Croix, meunier à Mérigon (Volvestre)
Jacques Coustures (1778-1823)

Né à Mérigon (Couserans), meunier, création du dépt. de l'Ariège en 1790
Jean Coustures (1805-1868)

Né à Mérigon, dernier meunier de la lignée, puis cultivateur



Jean-Pierre Coustures
(1850-?)

Né à Mérigon (Pas de Gazaille), devient scieur de long suite au déclin des moulins (son frère Pierre sera sabotier), cultivateur




Jean-Marie Coustures (1880-1946)

Né à Mérigon (Pas de Gazaille) au milieu d'une fratrie de 9 enfants, sabotier comme ses frères et cousins, marié au Mas-d'Azil, mobilisé en 1914-1919, guide de la grotte du Mas-d'Azil, occcupation allemande en 1942-1944







































Adrienne Coustures
(1907-1965)

Née au Mas-d'Azil (faubourg Saint-Ferréol) parmi 6 frères et sœurs, mariée à Marseille, employée, occcupation allemande en 1942-1944




François Grégoire
&
Marie Sans

À Sainte-Croix de Volvestre
Claire Grégoire (-1822)

À Mérigon
Jean Heuillet
& Jeanne
à Mérigon (vallée du Volp, Couserans, France)

Guillaume Bouineau
& Marie
à Mérigon
Jean-Paul Heuillet (v.1727-)
&
Rose Bouineau

À Mérigon
Pierre Heuillet

Brassier (cultivateur contractuel) à Mérigon
Magdelaine Heuillet (1778-v.1843)

Née à Mérigon (Couserans), création du dépt. de l'Ariège en 1790

Barthélemy Heuillet
&
Marguerite Bouffié

À Mérigon
Françoise Heuillet

À Mérigon


Basile Durrieu (v.1772-1846)

À Montjoie (Couserans), création du dépt. de l'Ariège en 1790

Gérôme Durrieu (1793-1882)

Né à Montjoie, laboureur
Anne Durrieu (1816-1860)

Née à Montjoie, cultivatrice à Mérigon

Michel Commenge
Brassier à Lara (Montjoie)
&
Jeanne Séré
Anne Commenge (1766?-1842)

Née à Lara (Montjoie), création du dépt. de l'Ariège en 1790, ménagère


Dominique Monnereau

À Tourtouse (Couserans)
Catherine Monnereau (v.1788-1851)

Née à Tourtouse, cultivatrice à Tourtouse puis à Montjoie


Marianne Dupont

À Tourtouse


(père inconnu)
David Delbord (1798-1876)

Orphelin né dans le "faubourg Michel" de Toulouse sous le Directoire ; confié à l'hospice de La Grave ; renommé (par adoption ?) "David Dedieu", tailleur d'habits à Fabas (Couserans) sous la Restauration, puis à Richou (Sainte-Croix)

Louis Dedieu (1822-?)

Né à Sainte-Croix, tisserand, cultivateur, puis à Saint-Michel (Cazères, Haute-Garonne)

Jeanne Dedieu (1853-?)

Née à Richou (Sainte-Croix), ménagère à Saint-Michel, mariée à Mérigon




Marie Delbord

À Toulouse
Richou dans la vallée du Volp (Couserans, France)
François Richou (v.1756-1816)

Cultivateur au hameau de Richou (Sainte-Croix de Volvestre)


Marie Richou (1797-1836)

Ménagère au hameau de Richou (Sainte-Croix)


Anne Carcy (v.1762-1826)

Sage-femme à Richou (Sainte-Croix)


Nicodème Raufast  Ferréol Raufast (v.1803-1872)

À Cérizols, puis cultivateur à Saint-Michel (Cazères, Haute-Garonne)
Marie Raufast (1832-?)

Ménagère à Saint-Michel, mariée à Sainte-Croix


Marie Morère 

Pierre Pujol
Laboureur
&
Françoise Bergé 
Antoine Pujol

Cultivateur à Tourtouse
Jeanne Pujol (v.1799-1848)

Née à Tourtouse, morte à Saint-Michel

Jean Laveda  
&
Françoise Durrieu 
Marie Laveda

À Tourtouse

Jean Lagarde  Pierre Lagarde (v.1762-1807)

Cultivateur au 
Mas-d'Azil et à Clermont (Comté de Foix), création du dépt. de l'Ariège en 1790, métayer à Durban
Baptiste Lagarde (1791-1860)

Né à Clermont (près du  Mas-d'Azil), cultivateur à Durban, où il se marie, cultivateur au Mas-d'Azil, puis à Camarade

Joseph Lagarde (1819-1897?)

Né au Mas-d'Azil, cultivateur

Marie Lagarde (1881-1962)

Née au Mas-d'Azil (faubourg Saint-Ferréol), occcupation allemande en 1942-1944



Dans la vallée de l'Arize (Comté de Foix, France)

Françoise Reynaud 


Paul Rénailler  Marie Rénailler (v.1767-1822)

Au 
Mas-d'Azil (Comté de Foix), création du dépt. de l'Ariège en 1790


Jeanne Berger 
Afficher l'image d'origine

Gabriel Coste

Métayer à Montesquieu-Avantès (Couserans)
François Coste dit "Jardinier" (v.1746-?)

Originaire de Montesquieu-Avantès (Couserans), cultivateur à Durban-sur-Arize (Comté de Foix), création du dépt. de l'Ariège en 1790
Catherine Lacoste (1790-1835)

Née à Durban (dépt. de l'Ariège), ménagère
Dans la vallée du Volp (Couserans, France)
Marie Berger

À Montesquieu-Avantès 


Louis Dedieu

Métayer à Montesquieu-Avantès 
Marguerite Dedieu (1749-1824)

Originaire de Montesquieu-Avantès (Couserans), cultivatrice à Durban


Bertrande Audouin

À Montesquieu-Avantès 
Dans la valée de l'Arget (Ariège, Comté de Foix, France)
Pierre Portet (-1781)

Au Bosc (sources de l'Arget, Comté de Foix)


Baptiste Portet (v.1768-1848)

Né au Bosc, cultivateur à Clermont puis à Camarade
Jean-François Portet (1809-1894)

Né à Camarade, cultivateur métayer
Marie Portet (1836-1896?)

Née à Camarade, manouvrière



Marie Laurent (v.1726-1809)

Originaire du Bosc (Comté de Foix), cultivatrice au
Mas-d'Azil 
Dans la valée de l'Arize (Garonne, Comté de Foix, France)
Jean Dulac (-1799)

À Clermont
Marie Dulac (1781-1839)

Née à Clermont (Comté de Foix), création du dépt. de l'Ariège en 1790, mariée à Camarade en 1803, veuve en 1804, se remarie en 1808


Marguerite Soucasse (-v.1806)

À Clermont, puis à Camarade 



(père inconnu) Marie Portet (1811-1884)

Née à Camarade, servante, puis cultivatrice métayère


Pierre Portet

À Camarade
Marguerite Portet (1790-1815)

Née à Camarade (Ariège), ménagère, morte à 25 ans à Saint-Michel (Haute-Garonne)


Marie Clanet

À Camarade